History of Perversity
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▼ Promène toi, dans mon bois, pendant que le loup n'y est...pas.▼

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Shine
William
avatar

Messages : 1077
Date d'inscription : 25/03/2014
♦ Mon p'tit âge : 25
♦ Où est-ce que tu es ? : Je suis sur la route =)

Ma fiche sensuelle ♥
Charm:
11/100  (11/100)
Xpériences :
135/1000  (135/1000)
Des Esclaves/Maîtres ?:

MessageSujet: ▼ Promène toi, dans mon bois, pendant que le loup n'y est...pas.▼   Mar 25 Mar - 22:10


L'Apôtre premier : William Shine.



ft ▬Murasakibara Atsushi - Kuroko no Basket

Informations


  • Nom : Shine

  • Prénom(s) : William

  • Âge : 25 ans

  • Sexe : Masculin
  • Orientation sexuelle : Pansexuel

  • Nationalité : Perfidien

  • Groupe : Les apôtres

  • Métier : Proxénète - Patron du Midas Casino.

Psychologie


Je ne suis pas un homme que tu peux approcher facilement. Oui, car ce n'est pas toi qui t'approche, c'est moi. Si tu en vaux la chandelle, j'accorderai une discussion avec ta personne. Si peu qu'elle soit intéressante aussi. Mais pour l'heure, je reste une étoile dans le ciel que tu ne peux que regarder. De loin, très loin même. Tu ne sais pas ? Tu oses essayer de comprendre mon caractère au travers de quelques rumeurs diffusées en ville ? Absurde. Peu importe ce que l'on raconte, la seule personne qui est apte à connaître mon caractère, c'est moi-même. Oui, je suis un personnage égocentrique, manipulateur et exaspérant. Mais je n'en reste pas moins un apôtre que tu dois respecter. Le respect est une chose importante si tu veux grimper dans la hiérarchie. Et pas que dans la hiérarchie d'ailleurs. Ouais, tu semble comprendre cela. J'accorderai alors une autre description de l'apôtre que je suis : Un pervers malheureux, tantôt borné, têtu, acharné, tantôt comblé, doué, expert. J'aime le sexe, avouons-le, tout comme toi je suppose ? Et le fait que nous soyons ici, à Perfidia, n'aide pas à calmer nos déviants penchants. Et ben, j'en profite !

Peu importe comment, avec qui, je profite de chaque instants pour explorer ces voies interdites. Ma richesse me permet en plus d'obtenir les choses plus facilement. Et ce n'est pas rien tout de même. Qu'est-ce que tu crois ? Je t'accorde ces paroles mais sais-tu au moins à quels prix ? Non, tu ne peux pas savoir. Tu ne sauras sans doute jamais les responsabilités qui m'incombent. Je prend au sérieux mon rôle d'apôtre et, d'une voix stricte, autoritaire, j'aime foudroyer la foule de mon charisme. Ne ressens-tu pas mon charme, mon aura ? Oh si, j'ai l'impression au vu du pourpre qui te monte aux joues. Cette prestance m'a déjà tant aidée par le passé, je le reconnais, je suis quelqu'un de charmant, de beau et mon physique ne peut contredire ma version. Un éphèbe, digne de la beauté des Dieux. Comment ne pourrait-on pas m'aimer, dis-voir ?

Quoi ? Tu oses me traiter de vaniteux ? De vantard ? Et bien, tu as raison. La nature m'a offert de jolis cadeaux, je ne vais en aucun cas m'apitoyer sur mon sort et me dire que je suis laid, moche alors que c'est le contraire ? Que je sais que je plais, que je te plais ? Alors tais-toi. Et maintenant, pars d'ici. Tu en as déjà eu assez.   



Physique


Hum...T'es qui toi ? Une nouvelle chienne ? Non mais, avec l'autre, vous n'en avez pas eu assez ? Tu veux quoi ? Que je te montre mon sexe ? Oh, je vois. Mon physique, tu veux connaître mon anatomie, c'est bien ce que tu me dis ? Vu comme ça, je ne peux que me vanter. Un homme tel que moi, de mon statut d'apôtre se doit d'avoir un minimum de charisme. J'en ai. Mes abdos sont superbes, comme de bonnes tablettes de chocolats, tu as envies de les croquer, de les lécher, de les faire fondre. Mais tu n'y arriveras pas. Après, mes tétons sans doute, tu aimerais les gober mais pour ça, il faut que tu puisses parvenir à enlever mes vestes, mes chemises ou même les quelques débardeurs qu'il m'arrive parfois de porter. Mes cheveux sont teintés bien évidemment ! A la base, ils sont noirs, un petit brun que je suis mais pour plus d'exubérance - à l'image de notre pays - je les ai moi-même teinté en violet. Une fois toute les deux semaines pour tout te dire.

Mes yeux sont en amandes, d'un bleu-gris assez étrange. Regarde-moi, oui, comme ça. Ils ne te laissent pas indifférents, n'est-ce pas ? Et bien c'est un de mes autres charmes. Un regard de braise qui donne envie de moult choses. Baiser, embrasser, hypnotiser, se perdre. Et avec ça, j'attise les foules, je séduis et je glane de nouveaux fidèles pour le Grand Prêcheur. De fines lèvres pour t'embrasser de manière spontanée et sensuelle aussi. Mon visage te plait ? Tant mieux. Maintenant, nous descendons un peu. Tu as vu ma tête, tu as vu mon torse - rasé, je précise - maintenant, viens entre mes cuisses. Tâtes un peu mon pantalon de toile. Tu sens la bosse c'est ça ? Déboutonne ma braguette et sort mon plus précieux des trésors : Mon sexe. Imposant, rigoureux, utile, agile, tu aimes l'avoir entre les mains ? Imagine-toi enlever le prépuce et engloutir le gland légèrement violet, rosé. Tu aimes. C'est obligé. Ce sexe, j'en suis fier et, comme tu t'imagines, j'aime l'utiliser pour pénétrer femme et homme. Peu importe tant que je domine la chaire par la mienne. Voilà un peu ce que tu peux savoir de mon anatomie.  



Histoire


Je suis né d'une famille perfidienne pure souche. Un père qui baisait ma mère, mais aussi des esclaves de temps en temps. Ma mère également. Elle en profitait, tout deux étant possesseur bien évidemment. Ma mère me mit bât rapidement et enchaîna sur ma soeur. Né du même père ? Peut-être, j'avais toujours eu des doutes vu les amants que se tapait ma mère. Tellement que je ne pouvais pas les compter avec mes deux mains. Cette luxure, ce sexe, à mon jeune âge, je ne pouvais que le prendre pour une banalité. C'était devenu commun, dès l'âge de six ans, de voir des orgies dans le salon alors que ma soeur et moi, nous étudions dans nos chambres respectives. Ma soeur et moi ? Une grande entente, une grande intimité. Nous n'avions que six ans d'écarts et pourtant, on s'entendait bien. Elle était une jolie petite fille, j'étais un adolescent en pleine découverte. Diverses découvertes et, par le biais des images familiales, il fallait un jour que la limite soit franchie. Oui, un jour où nous étions seuls, j'osais aller dans sa chambre. A cette époque, elle devait avoir...hum, douze ans. Et moi, dans les dix-sept, dix-huit ans. Ainsi je l'avais baiser. J'avais pris sa virginité et, à ma grande surprise, elle avait envie de moi. Tout comme j'avais envie d'elle. Ce ne fut, par la suite, qu'une péripétie de choses malsaines. Lui faisant pénétrations sur pénétrations. Explorant divers fantasmes. Elle en était devenue ma chose secrète, une soumise à cette époque. J'étais le plus grand bâtard de frère qu'il puisse exister. Mais ainsi va une famille perfidienne j'imagine ?  

TEXTE 



Dernière édition par William Shine le Mar 19 Aoû - 9:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

▼ Promène toi, dans mon bois, pendant que le loup n'y est...pas.▼

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» [...]Dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Eliel]
» Promenons-nous dans les bois pendant que le loup n'y est pas... Si le loup l'y était, il nous mangerais, mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas.
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas... || Haïne - Jerenn ||
» Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas... || PV Legolas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
History of Perversity :: Avant toute chose :: Ψ La création de ton personnage-